Accueil du site > ACTUALITES > Table ronde entre les industriels martiniquais et

Table ronde entre les industriels martiniquais et le Commissaire au Développement Endogène, Jean-Rémy CAUQUIL

vendredi 11 février 2011

Au mois de janvier 2011, la Ministre chargée de l’Outre-mer, Marie-Luce PENCHARD, concrétisait une décision du Conseil Interministériel de l’Outre-mer : Monsieur Jean-Rémy CAUQUIL prenait officiellement ses fonctions de Commissaire au Développement endogène pour les départements de Guadeloupe et Martinique.

 

Le vendredi 4 février dernier, le Président de l’AMPI, Pierre MARIE-JOSEPH et les membres de son Bureau recevaient M. Jean-Rémy CAUQUIL pour une prise de contact. A cette occasion, le Commissaire au développement endogène a présenté les objectifs principaux de sa mission concernant l’accompagnement des projets et l’aide de l’Etat aux acteurs économiques locaux.

Cinq axes de travail ont été ainsi présentés par M. CAUQUIL : le développement de grand projets structurants (nouvelle plateforme portuaire, énergies renouvelables par exemple), le tourisme, le renforcement de l’accès au marché intérieur pour la production locale, le déploiement du marché antillo-guyanais, voire caribéen, et l’amélioration des procédures d’appel d’offres pour une meilleure prise en compte de la production locale. Les industriels ont insisté sur l’urgence d’encourager le partenariat public-privé ainsi que le développement de « la logique de filière » partout où cela est possible. La nécessité de concrétiser rapidement les projets de zones d’activité dédiées à l’industrie lui a également été rappelée.

 

L’industrie, a précisé Pierre MARIE-JOSEPH, c’est 8 % du PIB de Martinique, 4300 emplois, 180 millions d’€ de salaires versés par an et 80 % des exportations martiniquaises. Ce secteur d’activité est donc essentiel pour l’économie locale et pour l’emploi, lui-même d’ailleurs de plus en plus qualifié dans nos entreprises. Notre industrie mérite donc pleinement d’être soutenue par l’accompagnement public pour gagner encore en compétitivité face à l’importation et s’ouvrir vers d’autres marchés.

 

Le Commissaire au développement endogène, en confirmant lui aussi la nécessité d’améliorer la compétitivité des produits locaux pour parvenir à un bon compromis prix-qualité en faveur du consommateur, a réaffirmé en conclusion, l’ objectif de sa mission qui est de soutenir cette production et d’être un « facilitateur » des projets structurants qui auront un effet d’entrainement sur l’ensemble de l’économie martiniquaise.

 

Portfolio


PARTENAIRES

Mentions Légales | | Plan du site | TINTAMARRE & Co | Suivre la vie du site RSS 2.0